Archives pour la catégorie Actions

Journée de l'avocat en danger 2014-01

Journée de l’avocat en danger: manifestation devant l’ambassade de Colombie

24 janvier 2014 -

Menaces et assassinats d’avocats colombiens sont une réalité quotidienne : depuis 1991, plus de 400 avocats ont été tués en Colombie.

Cela signifie qu’en moyenne, un avocat est assassiné chaque mois en Colombie.

Durant les huit premiers mois de l’année 2013, 11 avocats ont été tués dans la seule région de Valle del Cauca.

Outre ces meurtres, les avocats colombiens sont menacés et attaqués. Entre 2002 et 2012, il y a eu 4.400 agressions contre des avocats.

Ce sont les raisons pour lesquelles des centaines d’avocats européens ont manifesté à travers toute l’Europe (Amsterdam, Barcelone, Berlin, Berne, Bruxelles, Düsseldorf, La Haye, Hambourg, Madrid, Milan, Paris, Rome, Bordeaux et dans d’autres villes encore) contre ces meurtres et agressions d’avocats en Colombie et contre les obstructions à l’exercice de leur profession.

Cette journée de l’Avocat en danger était organisée par l’Association des Avocats Européens Démocrates (A.E.D. – E.D.L.), dont le SAD est membre, avec le soutien de l’Association Européenne des Juristes pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (E.L.D.H.), l’Institut des Droits de l’Homme des Avocats Européens (I.D.H.A.E.), l’Ordre français des avocats du Barreau de Bruxelles, l’O.B.F.G. et Amnesty International.

aide juridique

Non à la réforme de l’aide juridique!

affiche FR

10 juillet 2013 -

Le gouvernement prépare une réforme de l’aide juridique, un droit inscrit dans la Constitution. Cette réforme met en place un système partiellement payant, qui aura pour conséquence d’exclure bon nombre de personnes de l’accès à la justice. En dépit des vives protestations de la société civile, des syndicats et des organisations d’avocats, le gouvernement envisageait de faire voter, en juin 2013, ce projet dans la loi-programme et, cela, sans qu’aucun débat sérieux n’ait eu lieu.

Plus de 60 organisations se sont réunies autour d’une pétition «Halte au démantèlement du droit à l’assistance juridique».

La Plateforme Justice pour Tous, dont le SAD est partenaire, a adressé une note à l’adresse du gouvernement Di Rupo .